- Animaux, Personnes, Environnement et le droit au respect

Aller au contenu

Menu principal :



Les signes qui doivent nous alerter ...


L'animal aussi peut souffrir de maux divers. Entre la bonne santé et la maladie, il n'y a souvent qu'un pas.

Les signes suivants doivent vous alerter :

• L'apathie. L'animal va se montrer indifférent à vous et à son environnement, il semblera abattu, il cherchera à   s'isoler.
• La perte d'appétit, un amaigrissement ou au contraire, une prise rapide de poids.


Le pelage et la peau sont le reflet de sa bonne santé générale. L'animal peut aussi être victime de parasites, de bactéries, de champignons, de kystes, de tumeurs plus ou moins agressives ou de maladies qui lui sont propres. Plusieurs examens peuvent s'avérer nécessaires afin de poser un diagnostic fiable.

Les yeux sont à surveiller de près. Ces symptômes doivent vous inciter à consulter  rapidement:

• Une conjonctivite
• Un œil sec
• S'il se frotte les yeux
• S'il fuit la lumière
• Si la troisième paupière est apparente
• Une cécité brutale
• Du sang dans une chambre de l'œil.

L'inspection de la bouche de votre compagnon attirera votre attention sur la présence de tartre, des dents abîmées, une inflammation de la cavité buccale ou une masse suspecte. Soyez vigilant.

Si l'animal se secoue énergiquement la tête, il  a certainement un problème d'oreilles.
Le nez coule. Des sécrétions purulentes ou  tintées de sang ne sont jamais anodines.

L'éternuement,  la toux ou une respiration difficile peuvent être les symptômes d’une pathologie respiratoire qu’il ne faudra pas tarder à soigner. Néanmoins, une toux ou un essoufflement peut aussi traduire une maladie cardiaque qui aura des conséquences fort douloureuses pour l'animal si l'on n'intervient pas rapidement.

L'hypertension artérielle existe aussi chez le chien et le chat. Faites-la dépister au plus vite car elle crée des lésions au niveau des yeux, des reins, du cerveau, du cœur. Désorientation, pupilles dilatées, hémorragie nasale ou oculaire sont des symptômes inquiétants.

Abattement, perte d'appétit, salivation, grande soif, vomissements, mauvaise haleine peuvent être les signes d'une atteinte rénale.

D’un point de vue génital, la surveillance des testicules de votre chien est importante. De même, en ce qui concerne les mamelles de la chienne ou de la chatte. Toute masse suspecte vous fera consulter au plus tôt. Une attention toute particulière sera portée à la régularité des cycles des chiennes non stérilisées.

A ne pas négliger, les troubles de l’appareil locomoteur qui pourront se manifester sous forme de boiteries, de douleur, de paralysie ou au contraire d'hypersensibilité.



Retour

 
Retourner au contenu | Retourner au menu