- Animaux, Personnes, Environnement et le droit au respect

Aller au contenu

Menu principal :


Si vous voulez aider les animaux, n'attendez pas tout des autres mais voyez ce que vous pouvez faire vous-mêmes, à votre niveau, au quotidien.

Si vous désirez adopter un chien ou un chat, voici pêle-mêle, quelques conseils pertinents. Mais bien que ces lignes de conduite peuvent sembler évidentes, elles ne le sont, néanmoins, pas pour tout le monde.

Un animal, quel qu'il soit, ne s'adopte pas à la légère.
En principe, il vivra avec vous durant de nombreuses années et il faudra établir avec lui une relation de confiance pour que la cohabitation se déroule le mieux possible. Ce ne sera pas toujours facile mais il peut en résulter une belle relation d'amitié.

Prenez bien conscience que
vous devrez consacrer un budget mensuel pour la nourriture, l'entretien et éventuellement des soins qui peuvent parfois s'avérer être assez onéreux.

Posez-vous la question de savoir
ce que vous allez en faire lorsque vous partirez en vacances. Avez-vous quelqu'un à qui le confier ?

Ne perdez pas de vue, si vous adoptez un animal qui est âgé de plus de quelques semaines, que
vous ignorez son passé. Il peut avoir été douloureux ou traumatisant et de ce fait, à certains moments ou dans certaines circonstances, l'animal peut avoir un comportement qui peut vous sembler illogique.

Pensez qu'
il peut avoir des maux sans que vous ne vous en rendiez compte car il ne se plaint pas aussi facilement que nous. Examinez-le régulièrement. Surveillez l'intérieur de sa bouche, on n'y pense pas assez. Si vous avez des inquiétudes, n'attendez pas. Ne perdez pas un temps précieux à poser vos questions dans des forums sur Internet et ne tentez pas des traitements hasardeux qui pourraient aggraver la situation. Seul un vétérinaire compétent peut aider votre animal à aller mieux .

Donnez-lui une nourriture adaptée et de bonne qualité, ni trop pauvre, ni trop riche, ni grasse, ni sucrée. Il peut, également, être intolérant à certains aliments comme, par exemple, certains chats le sont par rapport au lait. Ne faites pas des mélanges douteux et ne lui donnez pas de la nourriture avariée ; l'animal n'est pas une poubelle (certains le pensent). A l'inverse, si vous voulez le gâter, donnez-lui un repas goûteux et en quantité suffisante mais évitez au maximum les friandises même si elles sont vendues au rayon animalier. Evitez le surpoids.

L'animal, surtout s'il est jeune et peu expérimenté, ne connaît pas les dangers de la maison (prises électriques, appareils electroménagers, fenêtres de type oscillo-battant,..). Il peut, également, s'intoxiquer en ingérant certaines substances. Ne laissez pas traîner des produits qui pourraient être nocifs. Par exemple, un seau contenant de l'eau melangée à un produit de nettoyage car, si l'odeur ne le rebute pas, il pourrait en avaler.

L'animal n'est absolument pas un jouet pour les enfants et vous devez y veiller.
Certains enfants ne sont pas tendres. Ils peuvent le malmener, voire le blesser. L'animal doit, également, pouvoir manger et dormir sans être dérangé.

L'animal ressent des émotions
et, de ce fait, il pourrait se montrer jaloux par la venue d'un autre animal dans la maison, craignant devoir, ainsi, partager sa nourriture et .. votre affection. Rassurez-le autant que possible.

Tout animal a besoin de bouger et de se distraire.
Donc, il ne supportera peut-être pas d'être enfermé pendant des heures si vous vous absentez. Il peut également souffrir de solitude. Habituez-le progressivement à rester seul pour éviter qu'il ne cause des dégâts pendant votre absence ou, s'il s'agit d'un chien, qu'il aboie de façon intempestive; ce qui vous mènera à des conflits de voisinage. Ne laissez pas, non plus, l'animal dehors sans abris, en plein soleil, sous la pluie ou lorsqu'il gèle.

L'animal doit être éduqué. En général, chiens et chats, comprennent très bien certains mots et la signification que vous leur donnez de par votre attitude lorsque vous les prononcez. Il est inutile de faire de longs discours, un "NON !" sec dit sur un ton grave (évitez l'aigü) suffit pour qu'il comprenne qu'il s'agit d'un refus de votre part. Comme un enfant espiègle, il ne vous obéira peut-être pas immédiatement mais sachez être autoritaire et patient. N'oubliez pas de récompenser ses efforts.

Les animaux, aussi, ont besoin d'attention et d'affection. Soyez aimables et respectueux envers eux.


Enfin, si pour certaines raisons (cela peut arriver),
vous ne pouvez plus assumer votre animal, prenez la peine de chercher une personne sérieuse qui voudra bien l'adopter. Si vous ne trouvez pas, demandez conseil auprès d'un vétérinaire. Vous avez toujours la possibilité, en dernier recours, de le placer dans un refuge. Mais, ne l'abandonnez pas au bord de la route ou en le confiant à n'importe qui.

En résumé,
soyez responsable de l'animal que vous adoptez et si vous ne vous en sentez pas capable, abstenez-vous. Vous pourriez promener le chien d'un voisin ou aller nourrir et caresser son chat lorsqu'il part en vacances. Faites des heureux et non le contraire !!

Les chats

Méfiez-vous des colliers pour chats
.
Certains sont extrêmement dangereux car ils ne sont pas conçus pour se détacher si l'animal l'accroche. En voulant se dégager, le chat risque de s'étrangler.

Si vous avez des fenêtres de type oscillo-battant, soyez vigilants
lorsque l'ouverture est en bascule car le chat qui voudra sortir par cet endroit restera coincé. Les conséquences peuvent être dramatiques.

Les chats blancs sont fort sensibles au soleil. Badigeonnez les oreilles et la truffe d'une crème solaire efficace, surtout au printemps. Lorsque, par la suite, les températures grimperont, le chat cherchera de lui-même les endroits ombragés. Si les oreilles ou la truffe ont été brûlées, soignez-le rapidement et efficacement. Evitez l'exposition au soleil car cela engendrera de graves complications comme des cancers de la peau.

Les chats errants
. Il ne suffit pas de nourrir les chats qui sont tombés dans l'errance, il faut pouvoir aussi les soigner s'ils sont malades et les stériliser pour ne pas augmenter le nombre de malheureux.

Si vous voulez aider les animaux, vous pouvez aussi :

  • Vous adresser aux élus pour leur faire part de votre indignation et leur demander de mettre en place des lois et réglementations afin d'améliorer le bien-être animal. Présentez vos suggestions.

  • Adresser des courriers aux grandes surfaces afin de leur demander de bannir les viandes et produits issus des élevages intensifs.

  • Réduire le plus possible votre consommation de viande.  Faites l'effort de changer vos habitudes alimentaires. C'est une façon intelligente de préserver votre santé et, en parallèle, de lutter contre les conditions de vie lamentables des animaux destinés à notre consommation. Pensez à la souffrance de l'animal qui se trouve dans votre assiette.  Soyez conscients de ce que vous achetez, ne favorisez plus la production intensive à moindre coût.

  • N'acheter que des œufs dont le code imprimé commence par 0 ou 1 car cela signifie que les poules ont été élevées en plein air.

  • Ne pas consommer de foie gras.

  • Si vous aimez la fourrure, il existe de très belles imitations. Vous ne participerez pas ainsi au fonctionnement d'un commerce qui exploite l'animal en le torturant.


Il existe diverses façons d'aider les animaux. Réfléchissez-y !



Retour




 
Retourner au contenu | Retourner au menu